Menu Fermer

Le journal de l’association

A dos d’homme

Lorsque vous réalisez un trek au Népal, il n’est pas rare de rencontrer des femmes et des hommes avec de lourdes charges sur leurs dos.

La plupart des accès aux villages en hauteur, n’est pas accessible en véhicule.

Ils n’ont pas d’autre choix que de monter les matériaux par les pistes.

Imaginez un seul instant les allers et retours pour reconstruire les maisons aux villages.

Suite au séisme, les habitants vont récupérer un maximum de matériaux sur place, surtout les pierres.

Par contre planches et poutres devront être transportées de cette manière.

C’est bien à ce moment là que la plupart des touristes qui les croisent ne se plaignent plus du poids de leur sac à dos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *